L’écusson Cuu-Long Võ-Ðao

Autrefois, il existait une technique de boxe très réputée appelée Cuu-Long. Elle était pratiquée par des moines et  des autochtones. Certains étaient maîtres en cet art, possédant la maîtrise de soi et les techniques de combat. Ils formaient des petits groupes et œuvraient parfois dans la clandestinité pour le bien du petit peuple. Ils avaient en général un emblème permettant aux initiés de se reconnaître. Ils pouvaient ainsi à travers ce signe distinctif effectuer des missions et transmettre des messages. Cette figure symbolique généralement accompagnée d’une devise représentait donc une collectivité. Les supports étaient divers, peinture sur bois, pièce de métal, broderie. Souvent même il n’y avait pas d’objet représentatif, la reconnaissance se faisait à l’aide d’une marque faite sur le sol rapidement effacé.

Notre emblème trouve ses origines en Chine. C’est en 1945 qu’un de nos maîtres un moine, qui de son pays natal la chine a fait parvenir le premier écusson de notre école. On ne connaît pas exactement l’histoire de sa création et de sa fabrication. Mais seuls les maîtres le portaient. On trouvait sa représentation symbolisée par neuf dragons enchevêtrés peints sur un panneau de bois d’un m²,  accroché au fond de la salle d’armes là où les pratiquants se présentaient pour le salut. Nous avons à Nice sa représentation en bronze. En 1969, un conseil des maître eu lieu à Saigon. Il s’agissait par un vote de déterminer le nom officiel de l’école pour le Viêt-Nam mais aussi de choisir un nouvel écusson qui serait porté par les pratiquants. Il fut décidé d’adjoindre Võ-Ðao au nom de l’école, et le modèle que nous portons fut choisi comme emblème. Pour la fabrication de l’écusson Cuu-Long Võ-Ðao, j’ai personnellement eu recours à un appareil photographique américain polaroïd qui a permis de photographier le modèle peint sur bois. Cette photo ayant servi de modèle pour la fabrication artisanale de la broderie.

Maître Tran Hoai-Ngoc